La classe affaires

Mon frère est contrôleur aérien, ce qui est très cool pour lui. Mais apparemment, ça peut être très cool pour moi aussi.

IMG_5870.jpg

Dans tous mes vols, je n’ai jamais demandé à être « upgradé », n’ayant jamais compris pourquoi je serais plus hot que le reste des passagers en classe économique. Mais lors de mon vol pour l’Angleterre il y a une semaine et demie, j’ai eu droit au privilège royal : la classe affaires.

Bon, comme j’étais avec Air Transat, ce n’était quand même donc pas la cabine personnelle, mais quelle expérience incroyable ce fut! 

Mon frère travaillait ce soir-là, et il m’a dit qu’il essayerait de demander cette faveur au pilote, compte tenu que j’allais faire un long voyage de vélo. Si le pilote trouvait ça assez bad ass, ça pouvait fonctionner. Je commence donc le vol en classe peuple jusqu’à ce qu’une agente de bord vienne me demander si je veux la suivre. Je fais mon surpris... Euh, oui!

Comme je suis côté hublot, et que mes deux collègues me séparant de l’allée dorment déjà, je les réveille pour leur annoncer mon départ. Avec tout mon attirail, je remonte donc l’allée vers l’avant de l’avion. De la rangée 40 au petit rideau bleu séparant les castes, habillé de mon polar et de mes souliers de hicking, je ressens un mélange d’imposture et de joie.

Veux-tu quelque chose à boire?

Veux-tu quelque chose à boire?

C’est aussitôt assis que je comprends que la différence entre les classes dépasse de beaucoup la grosseur du siège. Il y a douze places, et nous ne sommes que sept élus. Sauf pour le couple, nous avons donc tous deux immenses sièges chacun! Et durant ce temps, la classe populace est pleine à craquer!

À tous les deux minutes, une agente de bord qui ressemble à Karine Vanasse dans Pan Am me demande si tout va bien.

- Veux-tu quelque chose à boire?
- Euh oui, de l’eau svp.
- Es-tu certain que tu ne veux pas du champagne?
- Bon ok alors.

Et les repas…! Oh boy, ce n’est pas la même chose. J’ai droit à des petites débarbouillettes chaudes avant le repas trois services. Je n’ai malheureusement pas de photos du dessert puisque je l’ai mangé trop rapidement.

Bref, un merci tout spécial à mon frère pour cette expérience. Maintenant, si tu pouvais juste appeler quelqu’un pour un upgrade de ma tente, ça serait génial !