Le parc aquatique abandonné de Hué

Le titre ne pourrait être plus révélateur. C'est ce parc que mon nouveau meilleur ami Hynek et moi visitons un vendredi dans cette ville du Vietnam.

Hynek, mon Tchèque préféré.

Hynek, mon Tchèque préféré.

Décidément, Hué a beaucoup à offrir aux touristes qui s'y prennent les pieds. À quelque quinze kilomètres à l'extérieur de la ville se trouve un parc aquatique qui n'a été ouvert que quelques années et qui a par la suite été abandonné tel quel à la nature et au vandalisme.

C'est sous une pluie fine et soutenue que mon nouveau pote Hynek et moi s'y rendons.

Hynek partage depuis quelques années sa vie entre la République Tchèque, son pays d'origine où il termine son doctorat en environnement, et la région de Hué au Vietnam, où ses recherches sont basées. Son noble but : améliorer les opérations agricoles des pays en développement.

Le parc

Le parc, officiellement appelé Ho Thuy Thien, a tout d'abord été inauguré en 2004. La construction n'était cependant pas encore terminée lorsque l'on souhaita immédiatement commencer à rentabiliser l'investissement initial de 3 millions $ US. Le parc n'a jamais été très populaire auprès d'une population ne sachant bien souvent pas nager, et des touristes ayant déjà vu pas mal mieux. Les glissades fermeront leurs portes quelques années seulement après leur ouverture.

Il faut dire que malgré son grand territoire, le parc aquatique ne contenait justement que quelques glissades que je qualifierais d'assez de base. C'est cependant au centre du petit lac que l'on trouve la pièce de résistance : une île artificielle avec un immense dragon en béton s'appuyant sur une soucoupe volante (?!).

À l'intérieur du dragon se trouvent d'autres petites sculptures à l'effigie d'animaux marins et de voyages spatiaux !

Des Vietnamiens à Hué m'ont dit croire que le parc était maintenant plus visité par les touristes et les gens locaux que lorsqu'il était ouvert. Et les lieux en ruine donnent l'impression que beaucoup de ces visites ont pour but de faire des graffitis ou de détruire les structures. C'est triste à voir, bien que certains graffitis soient assez réussis.

L'amitié

Cette journée passée avec Hynek – et tant d'autres durant mon mois à Hué – m'a fait réfléchir sur l'amitié. Comme vous, où que vous soyez, je croise des centaines de personnes chaque jour dans ce voyage. Je parle avec beaucoup d'entre elles, et parfois les conversations dépassent les banalités du quotidien pour faire place à de véritables partages.

Je fais la réflexion à mon Tchèque préféré que nous aurions sans doute été de grands amis si l'on avait fréquenté la même école. J'ai cette impression que l'amitié naît souvent du hasard et de la proximité dans la vie. Notre meilleur ami tout jeune est notre voisin de maison, puis nos compagnons d'autobus, et l'autre personne tout aussi perdue que nous à la première journée du secondaire.

Enfin, on crée des souvenirs au fil de ces années de proximité, et ce sont ces souvenirs qui forment les véritables fondations des longues amitié.

Hynek et moi reprenons le chemin de Hué, comme deux gamins sur sa moto. En me déposant à mon hôtel, il me demande « Hey man, t'es disponible demain pour aller au café acoustique ? ». Je souris et acquiesce. Je suis toujours partant pour collectionner des souvenirs.

Un effet renversant !

Un effet renversant !