Plages et temples

Après les atrocités vues à Phnom Penh, je me suis dirigé vers les plages du sud du Cambodge, avant de remonter vers l'ouest du pays et de voir les fameux temples à Angkor.

Au sud, c'est à Sihanoukville que je m'arrête. Je m'y sens aussitôt en vacances. Durant mes quelques jours là, je loue un petit voilier pour explorer les berges du golfe de Thaïlande, je fais du cheval, et je visite le parc national Ream.

C'est au parc national que je fais la rencontre de l'hilarant guide Mao. Il vient de la capitale et y travaillait auparavant en construction. Avec les autres travailleurs, il habitait directement dans l'édifice qu'ils étaient en train de construire. Son emploi actuel paie 100$ américain par mois, et il me dit que c'est beaucoup mieux que ce qu'il faisait avant. Comme le parc est assez grand, il doit souvent dormir directement dans la jungle, et il ne réussit à revenir voir sa femme et sa fille qu'une ou deux fois par semaine.

Mao et les autres guides qui se débrouillent en anglais se partagent ainsi les tours guidés dans la jungle pour avoir un peu plus de revenus.

Mao me dit aussi que sa femme travaille quant à elle dans une usine de vêtements d'une compagnie chinoise au village voisin. Les vêtements qui y sont fabriqués sont tous similaires, mais sont accompagnés de différents prix de vente selon l'étiquette des marques qu'on leur appose avant la livraison. Sachant cela, mon guide ne semble pas trop comprendre pourquoi on paierait trois fois le prix pour une étiquette. Marketing Mao, marketing...

Avant de partir, je fais aussi un tour d'une journée en bateau autour des îles avoisinantes. L'eau est ultra chaude et les plages fantastiques !

Clairement, l'un de nous est plus photogénique...

Clairement, l'un de nous est plus photogénique...

... que l'autre !

... que l'autre !

Angkor

Au nord-ouest du pays, le site archéologique d'Angkor, avec un million de visiteurs par année, est la principale attraction touristique du Cambodge. C'était donc un arrêt obligé sur ma route en direction de la Thaïlande.

Temple Pre Rup, à Angkor.

Temple Pre Rup, à Angkor.

Comme tu t'en doutes sûrement déjà, je ne suis généralement pas un fan des destinations trop touristiques.

Lors d'un voyage au Pérou il y a quelques années, j'avais presque passé par-dessus le Machu Picchu par peur d'être déçu par sa popularité. J'y étais finalement allé, et malgré la foule présente, c'est finalement un des endroits les plus incroyables que j'aie visités de ma vie. 

J'avais donc la même appréhension pour les temples d'Angkor, et en particulier pour l'attraction principale : Angkor Wat. Mais comme j'avais été si heureusement surpris au Pérou, j'ai décidé de donner la chance aux temples. Et à 37$ US la journée, dans un pays où le repas en coûte 1$, c'était mieux d'en valoir la peine ! Et après tout, c'est quand même ici que le premier Lara Croft: Tomb Raider a été filmé !

Le sommet du temple Pre Rup.

Le sommet du temple Pre Rup.

Angkor Wat

Je me lève donc à 4h30 pour me rendre au lever de soleil à Angkor Wat. J'y arrive vers 5h20, légèrement plus tard que j'aurais voulu. Faut dire que c'est pas la porte à côté, le temple étant à plusieurs kilomètres au nord de Siem Reap, la ville où tous les touristes logent. Comme prévu, je ne suis pas le premier en ligne, mais je réussis quand même à me trouver une place parmi les gens qui tentent de photographier les lieux avec leur iPad !

Je n'étais pas le seul en ligne pour une photo !

Je n'étais pas le seul en ligne pour une photo !

Un coq peu dérangé par la foule à Angkor Wat.

Un coq peu dérangé par la foule à Angkor Wat.

L'immense temple bâti au 12e siècle est l'un des mieux préservé du monde. Il est si important qu'il figure même sur le drapeau national du Cambodge.

- Est-ce que ça vaut le détour ? Oui.
- Est-ce que ça m'a coupé le souffle ? Non.
- Est-ce que je suis rendu un vieux blasé désagréable. Probablement !

En fait, je pense pouvoir expliquer pourquoi je n'ai pas été aussi enthousiaste ici qu'au Machu Picchu. J'avais marché cinq jours pour me rendre au site péruvien, alors qu'ici j'avais moins l'impression de découvrir un « site secret ». Étant seul, je n'ai pas non plus pris de guide, et j'ai ainsi sans doute manqué des informations qui m'auraient permis de mieux apprécier ma visite.

Et finalement, la chaleur étouffante sur le site, même tôt le matin, me forçait à changer constamment de chandail pour essayer de faire évaporer ma sueur...! Pas le meilleur état d'esprit pour apprécier l'architecture !

Quoi d'autre à Siem Reap

La grande majorité des gens ne sont de passage que très rapidement ici, pour voir les temples et ensuite salut la visite. Mais j'aimais bien mon gérant d'hôtel et l'ambiance locale alors j'ai passé plus de temps que prévu dans cette petite ville accueillante.

Sur place, on peut prendre des cours de poterie (j'étais nul, mais c'était très agréable !), tenter de s'évader d'une pièce en résolvant des énigmes (j'étais encore plus nul qu'en poterie, si c'est possible !), et aller au cirque.

Si jamais vous y êtes de passage au Cambodge, assurez-vous d'aller voir le cirque Phare. Très semblable au cirque du Soleil mais en (beaucoup) plus petit. Les athlètes sont absolument fantastiques. J'étais tellement absorbé par la qualité des acrobaties, l'absence de filet et la rapidité des mouvements du spectacle que je n'ai même pas pris de photos moi-même ! En voici donc quelques-unes prises d'internet.

source - pharecircus.org

source - pharecircus.org

source - lokopoko.travel

source - lokopoko.travel