En famille à Hué

Je reviens à Hué, au centre du Vietnam, pour prendre des vacances de mes vacances. « Combien de temps penses-tu rester ? », me demande-t-on à l'hôtel. Une semaine, que je réponds. C'en sera finalement quatre !

Ben oui, quatre semaines au même endroit sans pédaler !

Pourquoi si longtemps gros paresseux ? T'avais mal au derrière ?

Un peu. Mais c'est surtout que depuis presque un an, j'avais rarement dormi plus d'une ou deux soirées de suite au même endroit. Et disons que j'ai varié plus que je n'aurais jamais imaginé mes chambres à coucher...

Un matelas d'auberge bulgare avec une vingtaine d'autres corps autour, un manoir ancestral français, une maison en terre à deux pièces au Tadjikistan, une cabane pour enfants dans un arbre autrichien, une maison abandonnée en campagne bosnienne, sous la voie lactée en Ouzbékistan, dans une cour d'école au Vietnam, dans un monastère en Birmanie.

Et entre chacune de ces nuits, pédaler. Me rendre à la prochaine ville. Sortir du pays avant la fin de mon visa. Ici au Vietnam, ayant réussi à obtenir un visa de trois mois, je suis donc moins pressé par le temps.

Mais surtout, on m'a accueilli comme si je faisais partie de la famille.

The Times Hotel

L'hôtel où je pose mes sacoches est tout nouveau. Il m'avait été recommandé par Louise, une Québécoise travaillant à Hué. Y ayant déjà séjourné avec mon père, et l'ayant tellement aimé, c'est là que je décide de revenir.

Mon excuse officielle est que j'attends toujours l'équipement que j'ai commandé en ligne il y a déjà plusieurs semaines. Mais alors que j'attends ces choses, je deviens rapidement pratiquement un employé et un membre de la famille.

 Tan, alias Mr. Spicy, et frère de Trach.

Tan, alias Mr. Spicy, et frère de Trach.

Il faut dire qu'au Times, ça revient pratiquement au même. La tradition familiale au Vietnam est beaucoup poussée que chez nous. Ainsi, lorsque le jeune couple formé de Trach et Vinh a décidé d'ouvrir cet hôtel, la famille de Trach est venue à la rescousse. La réception, la cuisine, le ménage, tout est assuré par un frère, une belle-sœur ou une cousine.

Ou par moi.

Au fil des semaines, je travaillerai sur leur site web, prendrai des photos des chambres pour Booking.com, assurerai la réception en trois langues (excluant le vietnamien !), aiderai à la lessive manuelle et au ménage des chambres.

En un seul mois, je verrai l'hôtel rapidement devenir un des hébergements les plus populaires à Hué. De pratiquement seul client au début, l'endroit est déjà maintenant quotidiennement à pleine capacité.

La vie de famille

 Visite du marché avec Trach.

Visite du marché avec Trach.

Au quotidien, je partage presque tous mes repas avec la famille, je vais à l'épicerie ou au marché avec eux, et le chaleureux lobby devient mon salon.

Plus que d'un lit confortable, c'est de cette amitié stable dont j'avais besoin.

Un mardi, on m'invite à un party de famille au village natal de Trach. Raison du rassemblement : célébrer la vie du grand-père défunt, à la date d'anniversaire de son décès.

J'y rencontre la famille élargie, tout aussi accueillante, et on m'amène faire un tour de bateau sur la lagune adjacente à ce village de pêcheurs.

 Suu, père de Trach.

Suu, père de Trach.

 Fumeur au village, frère du grand-père décédé.

Fumeur au village, frère du grand-père décédé.

 Repas de famille au village, avec un peu de mouches sur le riz.

Repas de famille au village, avec un peu de mouches sur le riz.

 Un peu trop heureux de conduire ma pirogue !

Un peu trop heureux de conduire ma pirogue !

Mes soeurs

 Gabrielle, Hieu, soeur de Trach, et Allison, lors d'une visite de la campagne.

Gabrielle, Hieu, soeur de Trach, et Allison, lors d'une visite de la campagne.

En plus de ma famille adoptive vietnamienne, je me fais deux sœurs, Allison et Gabrielle. Ces deux filles originaires d'Ottawa travaillent à Hué pour quelques mois, et habitent aussi au même hôtel que moi.

Avec ces deux comparses, nous feront le tour des cafés acoustiques et des karaokés de la ville.

Mais ça, c'est une prochaine histoire!

 

 

Il va sans dire que je vous recommande fortement d'arrêter au Times Hotel si vous êtes de passage à Hué. Voici leur site web, et leurs pages sur Booking.com et Trip Advisor. Et dites-leur que vous me connaissez !