Comment obtenir un visa en 12 étapes faciles

En attente de visas, je passe une semaine à Bakou, la capitale de l'Azerbaïdjan. Pendant cette pause forcée mais bienvenue, j'en profite pour visiter la ville... et ses ambassades !

Arrivé en après-midi à l'auberge, je réalise que je connais littéralement tout le monde sur place. Un motocycliste suisse rencontré à Batoumi, deux cyclistes Allemands rencontrés sous la pluie en Géorgie, l'Autrichien Max rencontré à Tbilissi, et évidemment Mathieu et moi. Coudonc, on est tu juste 12 à voyager en Azerbaïdjan ?!

Les ambassades

Je laisse Mathieu avec Max pour une journée alors que je dois obtenir des visas pour l'Asie centrale. Depuis la Turquie, la majorité des pays que je visite nécessite un visa spécial pour pouvoir y entrer. Dépendant du pays, ça peut aller d'un formulaire en ligne à plusieurs visites aux ambassades. Pour le Kazakhstan et l'Ouzbékistan, que je veux obtenir à partir Bakou, il s'agit de la deuxième option.

Ayant fait près d'une heure d'autobus, je me bute aux portes closes de l'ambassade kazakh. Malgré ce qu'ils écrivent sur leur site web, on me dit qu'ils sont fermés le vendredi. Je dois remettre cette visite au lundi, et je fais une autre heure d'autobus pour aller à l'ambassade ouzbek.

Quelle est ta nationalité ?

 Le chat était beaucoup plus colleux que les soldats.

Le chat était beaucoup plus colleux que les soldats.

Arrivé là, j'attends une demi-heure à l'extérieur en compagnie d'un chat et de deux soldats, avant d'avoir une étrange conversation avec le consul. En lui remettant mon passeport canadien, il me demande :

- What is your nationality?
- Well, Canada.
- No, this is your citizenship, what is your nationality?

Je suis véritablement perplexe.

- I have no idea, sir.
- ... Well, are you Korean, Japanese...?

Man, regarde-moi, c'est sûr que je suis pas Japonais ! Je lui réponds ce qu'on écrit sur nos recensements canadiens.

- Caucasian ?
- No, you're not.
- Hum ok. What about French ? My family came from France... a long time ago.
- Just give me your passport.

Il l'ouvre à la première page.

- See, it's written here. You're Canadian.

Après ça, il me donne un papier avec un code. Va payer ce montant à telle banque, qu'il me dit. Je regarde où est la banque sur Google Maps. Tu me niaises, c'est à côté de l'ambassade kazakh... à une heure d'autobus.

Le paiement

Rendu là, Google s'était trompé. Je dois marcher un autre 2 km pour remonter la rue jusqu'à ladite banque. J'y fais étamper mon formulaire.

- Où dois-je payer?
- Au comptoir d'argent.
- C'est où ?
- Dans une autre banque.

J'ai la vive impression d'être à la maison des fous des douze travaux d'Astérix.

Après mon paiement et ma seconde étampe, je suis de retour en autobus à l'ambassade. Je tente une question sur la durée du visa.

- I have a question
- One question, 10$.
- It's because I'm cycling and...
- I don't care, everybody is cycling.

Parles-tu anglais ?

Puis, le consul me demande Do you even speak English?

Cette fois, je semble apercevoir un sourire en coin. Je m'imagine que de donner des visas doit être tellement plate qu'il doit jouer avec les nerfs des gens comme ça. Je change ma tactique avec lui.

- No sir, I don't. I only speak French.
- Oh right, I can see that. Well, we'll see if you can speak English. Do you know what "Tuti Tutoo" means?
- Yes. It's a tribe in Africa.

Je viens de percer sa carapace. Le consul part à rire et traduit mon gag à son assistant qui rit aussi. Et il me donne la réponse.

- No, no. It's when you ask at a hotel reception. Can I have "Two tea to (room) two ?"

Après ça, on se fait quelques autres gags et il me donne mon visa sur le champ.

À l'auberge, mes deux cyclistes allemands sont désespérés. Il faut qu'on attende 8 jours pour le visa, me disent-ils. Le consul ne voulait rien savoir !

Pour quel visa, les gars... celui-ci ?, que je leur demande en pointant le mien, obtenu la journée même.

Était-ce à cause de ma lettre d'invitation obtenue d'avance (une obligation pour les Canadiens), ou à cause de mon humour international ? Reste que je suis sorti de la maison des fous avec mon visa.

Le visa kazakh

Par bonheur, le visa kazakh s'avérera moins compliqué à obtenir le lundi suivant, bien que je doive attendre quelque jours pour l'avoir. Ça me laisse le temps de visiter un peu la ville... ailleurs que dans des ambassades !